Maintenant que la « campagne officielle » est commencée (j’entend égalité stricte du temps de paroles et interventions liées, spots TV, etc), il est plus aisé de s’intéresser à chacun des candidats, dont à certains petits (même un des grands candidats est plutôt petit aussi, mais ça devient compliqué…).

Aujourd’hui, un peu d’éclairage sur Gérard Schivardi, candidats DE maires.

Ce billet inaugure une série de 11, qui diront pour qui je ne voterai pas…. On verra à la fin qui il reste 😉

Autant vous dire, histoire de pas faire trainer le suspens, que ce charmant rural n’aura pas mon bulletin de vote, malgré mon affection pour la ruralité (sans tous les a priori et jugements de valeur que l’on peut mettre derrière ce mot) . Parce que justement, la ruralité n’est pas son programme.

Il le dit suffisemment haut et fort, il est le candidat de maires (depuis qu’on lui a retiré le droit de tous se les approprier), soutenu par le parti des travailleurs.

Quelques éléments de son programme présidentiel:

  • Formation d’une assemblée constituante:
    Elle sera toute puissante, et le président de la république démissionnera une fois qu’elle sera élue. La France sera dès lors représentée par le président de cette nouvelle assemblée.
  • Re-nationalisation:
    Les grandes entreprises sont re-nationaliées (EDF, GDF), ainsi que toutes les banques françaises. Les petits porteurs sont remboursés, car forcément lésés, mais pas les fonds de pension ou autres gros actionnaires: ils ont déjà gagné assez d’argent.
  • Sortie de l’UE:
    On sort de l’Union Européenne, et on revient au franc. On propose à la place une Europe des pays fédérés, et c’est possible (dixit Gégé).
  • La dette publique:
    Encore plus facile que toutes les solutions miracles du dessus: on raye la dette. Bah oui, les pays pauvres le font, alors pourquoi nous on ne le ferait pas ?

Les enquètes d’opinion ne le créditent au plus que d’1% des voix, et je m’en félicite. Je ne sais pas si c’est parce que les Français ne le connaissent pas, que ses potentiels électeurs préfèrent se rabattre sur d’autres trotskistes plus crédibles, ou qu’ils jugent tout simplement son programme dangereux, mais c’est à mon sens une très bonne chose qu’il n’aille pas plus haut que ce petit point.

Accessoirement, je ne sais pas si c’est à cause de mon côté ch’ti, mais j’ai un mal fou à comprendre ce Monsieur quand il s’exprime…. Ca fait une bonne raison de plus pour ne pas voter pour lui 🙂

Néanmoins, si certains d’entres vous jugent ces mesures efficaces et saines, les commentaires sont à votre disposition pour en débattre 😉

Je ne voterai pas pour

Ce billet s’inscrit dans une série de 11 billets, expliquant mon choix pour le 22 avril. Si cela peut vous éclairer 🙂

Il en reste donc 8 à éliminer…