La liberté guidant le peuple, réinterprété par Baptiste

La liberté guidant le peuple, réinterprété par Baptiste

J’ai appris comme d’autres fans d’Archiduchesse la disparition de Baptiste, quasi co-fondateur du site et partenaire de toujours de Patrice Cassard (LaFraise, Neeed, CapitaineTrain aussi, et Archiduchesse of course !).

Et bien que n’ayant jamais eu la joie de le rencontrer, j’avais envie de prendre quelques minutes pour lui rendre hommage.

 

Le web a cela de magique qu’il fait naître des rencontres jamais consommée parfois, qu’il fait se sentir proche de personnes que l’on a jamais rencontrées, mais qui par ce qu’ils sont, par ce qu’ils rayonnent, par leur créativité et leur humour, nous donnent l’impression de les avoir toujours connu et de faire partie de leur intimité, ou presque.

Baptiste était de ces gens, qui égayaient mais pérégrinations Facebookiennes, et rassemblaient en une seule personne tous les cours de web-marketing-social-media-digital-analytics-user-experience-client-satisfaction et whatever.
De ces gens qui semblent avoir tout compris à ce que doit être un commerce moderne,
qui incarnent la relation client et prospect,
qui font acheter juste parce que c’est eux, et parce que si c’est eux, leurs produits sont forcément exceptionnels,
qui vous donnent envie de recevoir un colis de chaussettes emballé avec amour et plein de surprises,
qui nous rendent fier de porter de simples (mais belles !) chaussettes françaises.

Oh, je ne connaissais pas Baptiste, mais j’avais tout de même l’impression de le connaître, par ses tableaux (sa Liberté guidant le peuple version pixel art à la main est vraiment exceptionnel), par ses billets, par ses jeux du vendredi et ses instants gagnants sur Facebook.

Baptiste s’était absenté il y a 8 mois, Baptiste est parti aujourd’hui.

Baptiste …Baptiste nous a quitté samedi. Et il n’y a pas de mots assez forts pour exprimer ce que l’on ressent, ils…

Publiée par Archiduchesse sur lundi 18 mai 2015

Merci à toi. Je pense – et je prie – pour toi et pour ta famille. Pour tes proches, en ces moments difficiles.

Merci vraiment pour ce que tu m’as apporté, sans le savoir vraiment, mais je pense en le sachant un peu.

Pour celles et ceux qui souhaiteraient relire – et sourire – à ses anciennes publications, c’est par ici : Baptiste sur Archiduchesse

Bon vent !