Une idée qui ne trouve pas le succès n’est pas forcément une mauvaise idée. Alors plutôt que de la laisser dans un tiroir et parce que nous pensons que d’autres peuvent y arriver mieux que nous, nous vous la partageons ! Gratuitement bien sûr.

Contexte

Il y a quelques temps, trois compères  (Lise, Mohammed et votre serviteur) ont été confronté à une problématique : la vente ou l’achat d’un bien immobilier. Et nous avons fait plusieurs constats :

  1. Les ventes immobilières ont des intermédiaires quasi systématiques que sont les agents immobiliers
  2. Elles génèrent des commissions importantes (plusieurs milliers d’euros), malheureusement souvent peu justifiées.
  3. Malgré la présence d’intermédiaires ou de carrefour d’audience (type SeLoger.com ou LeBonCoin) , le métier n’a pas beaucoup évolué depuis 50 ans 1)les agents vont me contredire, mais nous assumons

De plus, avec un peu de méthode, nous avons chacun réussis à vendre des biens immobiliers très classiques dans des délais express et sans l’intervention d’agences immobilières (et donc avec 6% à 10% de bénéfice en plus pour nous, qui n’ont pas été dans la poche des agents immobiliers).

Le pitch

Il ne nous en fallait pas beaucoup plus pour nous dire qu’il y avait une place pour le Uber des agents immobiliers, Réussir.immo était né.

En quelques mots de plus, la proposition de valeur était assez simple : grâce à Réussir.immo et en échange de quelques d’euros (ou plus), nous vous aid(i)ons à vendre seul votre bien et à gagner (en moyenne) 12’000€.

Et malgré un service pensé avec une grande scalabilité et une automatisation maximale, le service (premium) prorposait toujours un agent immobilier disponible (et sa carte professionnelle) disponible pour des vrais conseils de pros.
Et pour information, contrairement à bon nombre de propositions concurrentes qui proposent des prestations similaires mais sans agrément. C’est donc particulièrement borderline.

Le Business Model

Nous avons tenté plusieurs modèles, en pivotant rapidement.

La vente d’un e-book : la méthode Réussir.immo

Nous avons écrit un livre de près de 100 pages que nous pensions vendre pour aider les clients à vendre seul. Force est de constater que ça n’était pas le bon modèle.

Plusieurs formules de coaching et de services associés

Nous avons packagé plusieurs produits existants sur le marché pour aider à vendre seul sur le bon coin :

  • Coaching par téléphone (gratuit)
    Permet de filtrer les prospects intéressés et d’accompagner la vente de l’un des packs
  • Mise à disposition d’un numéro noir
    pour ne pas publier son numéro personnel sur LeBonCoin ou PAP.fr (c’est l’une des craintes à vendre seul : d’être embêté)
  • Rédaction d’annonce immobilière sur base d’un descriptif normalisé
    C’est l’un des points sur lesquelles les agences sont particulièrement mauvaises alors que c’est un point clé de la vente.
    L’enjeu est pour les agences de générer de la visite (donc ne pas trop en dire à l’écrit) alors qu’il vaut mieux en générer moins de bien plus qualitatives pour vendre plus vite avec moins d’efforts (en en disant un maximum de manière claire et lisible)
  • Prise de photo à domicile avec des conseils ou l’intervention d’un professionnel
    Avec la rédaction de l’annonce, c’est un point indispensable pour cibler les acheteurs potentiels.
  • Estimation du prix de vente du bien
    Pour accélérer une vente, il faut un prix raisonnable en cohérence avec le bien et le marché. Pas le montant dont on a envie ou besoin pour réaliser son projet suivant.
  • Plan 3D et Home stagging virtuel
    Pour les biens a-typiques ou nécessitant beaucoup de travaux
  • Service de Prise de RDV
    Répondre au téléphone à la place du client pour prendre les RDV prospects
  • Kit de visibilité locale
    Envoi à domicile d’un kit personnalisé Réussir.immo (avec le numéro noir) pour indiquer que le bien est en vente, à l’image des pancartes des agences immobilières, accompagné d’un livret d’accueil et des fiches conseil personnalisées.
  • Organisation des diagnostics obligatoires à la vente
    Pour être prêts à concrétiser la vente
  • Et bien sûr tous les conseils du e-book distillés peu à peu en fonction du parcours du client dans un parcours d’automation bien organisé, notamment pour :

Les fiches pratiques pour vendre son bien seul avec Reussir.immo

Et la concurrence ?

Quand on croit avoir une bonne idée, il est intéressant de regarder si on est les premiers à l’avoir eu (ça peut être le signe d’une idée réellement révolutionnaire… ou particulièrement mauvaise !).

Bonne nouvelle, nous n’étions pas les premiers. Nous avons notamment pu échanger avec Emeline Objois de Proprionly, lancé en 2015 et fermé un peu après et qui nous a partagé un très riche et passionnant retour d’expérience.

Mais il y en a plein d’autres, sur des concepts plus ou moins proches :

  • https://www.proprioo.fr/
  • https://www.immo-neo.com/
  • https://www.vendirectimmo.fr/

Il a même le site French Pro Tech qui recense toutes ces start-ups.

Les difficultés rencontrées

Comme dans tous les projets, nous avons rencontré dans cette période beaucoup de difficultés. Nous avons apporté des réponses à certains, mais manifestement pas assez pour faire décoller le business.

Avancer des frais alors que je pense que je ne paie pas les frais d’agence

C’est l’un des frein que nous avons rencontré très vite quand nous avons essayé de pitcher notre offre :

Pourquoi je paierais 149€ pour du conseil alors que c’est gratuit avec une agence ?

On est d’accord, c’est un peu moche. Mais “Long is wrong”

Mais c’est faux : les agences ne sont pas gratuites (12’000€ en moyenne de frais d’agence pour souvent parfois très peu de travail). Si vous vendez seul, vous pourrez vendre plus cher, souvent plus vite (vous connaissez votre bien), mais il faudra y investir du temps et un peu d’argent. L’acheteur n’est donc pas le seul à payer les fameux frais d’agence. Vous y perdez aussi.

Malheureusement, cette idée reçue est coriace et nous n’avons réussi à trouver les bons arguments pour dépasser cette notion de “vente à la performance” (ou alors la bonne cible prête à l’entendre).

Vendre un bien c’est compliqué #OuPas

C’est aussi une idée reçue. Vendre fait peur mais vous n’êtes pas seuls. Des entreprises comme Réussir.immo savent aider et apporter les conseils nécessaires (ou Google !) et les particuliers peuvent très bien y arriver.

Mais il y a surtout les notaires qui sécurisent la vente (et qui réalisent bien mieux les compromis de vente que les agents immobiliers. Gratuitement en plus !).

C’est par contre sur cette crainte que surfent les agences.

Vendre un bien arrive une ou deux fois dans sa vie

D’un point de vue marketing pour une entreprise (et malgré les marges importantes de chaque vente), c’est un vrai problème.

Un prospect acquis, même s’il transforme chez vous ne peut pas être fidèle.
Il faut ré-acquérir des nouveaux prospects à chaque fois, les re-convertir en les faisant sortir d’une zone de confort. C’est donc beaucoup d’efforts qui sont difficilement rentabilisables dans la durée (et sur ce business model).

Mais second problème : le moment d’une vente est très court. Et si vous n’identifiez pas le prospect au bon moment, il est perdu.

Et pour couronner le tout : les vendeurs n’ont pas le réflexe de cherche du conseil et encore moins de payer pour cela. Les réflexes sont de mettre son bien dans une agence, ou au mieux sur LeBonCoin, PaP.fr ou Facebook.

Il vous faudra donc beaucoup de créativité, ou de moyens pour trouver les bons prospects, au bon moment.

Alors, vous vous lancez ?

Si nous ne vous avons pas refroidis, ou que vous vous dites que vous pouvez apporter votre pierre pour transformer ce business, lancez-vous !

Plusieurs pistes si vous en voulez.

  1. Le partenariat
    Nous avons effleuré cette piste grâce à Proprionly, d’aller se positionner dans la continuité d’acteur “chasseurs de biens” (car quand on cherche à acheter, en général on vend aussi). C’est donc une possibilité de trouver plus simplement des prospects.
  2. Un capital de départ plus important
    Avec davantage de moyens, vous pourrez déployer un plan marketing plus ambitieux, créer une notoriété autour d’une marque intéressante.
  3. Un modèle différent (performance ? agence ?)
    On peut aussi imaginer un modèle davantage accès performance (certains ex-concurrents le tentent), en négociant une exclusivité et des tarifs réduits. C’est clairement une possibilité à creuser.

    Un modèle hybride par VendreDirect

     

  4. Un business model plus long via la data et l’exploitation du moment de vie
    Avec un peu plus de temps devant soi, on peut imaginer de rentabiliser davantage les prospects et clients.
    En effet, l’achat d’une maison correspond en général à des pivots de vie qui peuvent être pertinents pour proposer des services complémentaires (en propre ou en partenariat) :

    • mariage (voyage, organisation d’événement, etc.)
    • naissance (liste de naissance, équipement bébé, et tout ce qui suite)
    • nouvelle maison (assurance, déménagement, etc.)
      ou tout ça à la fois

Le domaine Reussir.immo est de nouveau disponible 😉
Vous pouvez le réserver, mais vous pouvez choisir de réussi dans l’immobilier sans lui !

Et si vous avez besoin d’un coup de main ou d’un avis, n’hésitez pas à me contacter. Ça sera toujours avec plaisir !

References   [ + ]

1.les agents vont me contredire, mais nous assumons