Sans le savoir, certaines personnes que l’on croise quelques temps font naître des passions, des méthodes, des obsessions qui vous suivent et structurent une bonne partie de votre manière d’être.

Hommage à Bruno, que je ne pourrai plus remercier.

(reprise d’un thread publié sur Twitter, archivé ici pour ne pas le perdre)

Ni plaques, ni fleurs artificielles, s’il vous plaît. Une urne sera à votre disposition pour la recherche contre le cancer.

01-09-2015

Ce soir, un petit #thread pour rendre hommage à un de mes #profs de collège, de ceux que l'on croit si peu importants, et qui changent pourtant tellement la vie.
⏬⏬⏬

Après une primaire classique dans le public au milieu du Cambraisis #59, j'ai rejoint le collège privé du coin.
Vous savez ces collèges qui ratissent toute la campagne avec des armées de bus 🚌 où l'on y vit près d'1h matin et soir pour rejoindre…

cette immense bâtisse #PoudlardMonAmour, ancien petit séminaire ⛪ dans le solesmois, un peu austère aux 8 classes de sixièmes, son self, son foyer du collège avec son baby et ses pogs fabriqués par les profs de technos et à l'étage du foyer…

Son "club informatique" ​🖥 🖥 🖥 🖥
Deux rangées de TO7, TO8, et quelques x86 où tournait #qBasic (ou Turbo Pascal pour les plus aguerris).
Où quelques gosses venaient le temps d'un midi recopier religieusement sans comprendre les lignes d'un programme donné par le prof…

… qui permettait de "dessiner" avec l'ancêtre d'un stylet des machins que d'aucuns qualifieraient de "dessins", et encore pour ceux qui recopiaient assez vite et sans se tromper.
10 CLS
20 GOTO 10

Et c'est là qu'officia quelques temps Bruno.
Que l'on appelait "prof d'informatique" mais qui n'était probablement pas prof.
La trentaine sans que l'on sache vraiment lui donner d'âge, fumant cigarette sur cigarette 🚬 (en dehors !) et sentant un mélange de bière et de clope

C'est dans ce club informatique que j'ai passé de nombreuses heures, profitant de ma dispense de sport pour découvrir un monde fascinant. Premiers jeux, premiers algorithmes, premiers ordinateurs désossés et reconstruits..

Bruno en connaissait un rayon sur les systèmes d'exploitation, les routines de démarrages des BIOS, un autre gamin avait même entrepris avec lui d'écrire un bout de début de système d'exploitation.
Ça faisait pas grand chose, mais ça marchait.

terminal operating system GIF

Mais au delà de ces premières lignes de codes et de son immense bienveillance, Bruno était obnubilé par l'efficience et le gain de temps.
Il ne supportait pas de voir un de ses élèves taper sur 5 touches s'il aurait pu le faire en 2, 3 ou 4.

Il nous faisait recommencer jusqu'à ce qu'on ait réussi à le faire de manière plus efficace, même s'il fallait y passer du temps la première fois.
À tel point que le réflexe est né chez moi : à chaque tâche un tant soit peu répétitive, on cherchait à automatiser, ou accélérer.

J'ai fait inviter Bruno une fois à la maison, l'occasion pour mes parents de rencontrer celui dont je parlais tant.
Bruno n'avait pas le permis alors mon père est venu le chercher avec moi, rendez-vous pris dans un bar.

Bruno n'en était probablement pas à son premier verre de la soirée ni à sa première clope (je me rappelle très bien de ce mélange de fumée et d'alcool quand il est rentré dans la voiture).
Mon père l'a remarqué également sans rien faire remarquer.

Son attrait pour le tabac et l'alcool expliquent probablement ce pourquoi son entreprise de "conseil en informatique" a été radiée en 2015, en même temps qu'un faire-part où l'on mentionne un 🦀

Je n'aurai pas l'occasion de remercier Bruno pour l'influence qu'il a pu avoir dans ma vie. Je l'aurais bien fait ce soir…
À défaut ce #thread est une manière de lui rendre hommage, comme à tous ses profs qui se dévouent pour transmettre une passion à des jeunes.

Merci à eux.
Merci Bruno.
#FinDuThread

Originally tweeted by Cédric TAMBOISE (@cedsib) on 6 April 2021.