Probablement pas de la manière à laquelle vous vous attendiez, mais étant définitivement un bobo, nous avons deux nouvelles locataires !
image

30 ans aujourd’hui, et presque toutes mes dents (un dentiste en ayant décidé autrement !), j’ai eu le plaisir de fêter mon anniversaire hier en famille et en très chouette compagnie.

Et sur une idée de ma petite femme, avec la contribution de ma famille et de ma belle famille, je me suis vu offrir un cadeau original, auquel je ne m’attendais pas le moins du monde, mais dont je rêvais secrètement…

image

Ainsi, nous ne sommes plus 3, ma femme, Hélice et moi, mais déjà 5, avec deux gallinacées sans patronyme (n’hésitez pas à proposer en commentaire des idées de noms !).

[Edit] : L’ami Guillaume propose Catherine et Liliane et ça me plaît beaucoup ! Les voici donc baptisées ! Merci Guillaume!

Pourquoi des poules me direz-vous ?

Outre le fait que cela fasse bobo et que je l’assume sans trop de problème depuis plus de 8 ans (Relire Je suis un bobo, 8 ans déjà, ça ne nous rajeunit pas… ), les poules en ville ont de nombreux avantages.

Les poules contribuent au recyclage des déchets alimentaires

C’est bien connu, les poules mangent quasiment de tout : épluchures de légumes, restes de plats (viande, poissons, etc…), tout ce qui traîne ou presque et que l’on mettrait habituellement dans un compost (à l’exception des peaux de bananes, et des pommes de terre crues).

Une poule ingurgite 150g de déchets ménagers quotidiennement.
Deux poules, sur un an, peuvent donc digérer plus d’un quintal de détritus (109,5 kg pour être précis).

Ainsi, moins de déchets, et si nous ne paierons pas moins de taxes sur les ordures ménagères, c’est un geste citoyen et ça me plaît.

D’ailleurs, le saviez-vous ? De plus en plus de municipalités offrent des poules à leurs administrés afin de lutter contre l’augmentation des ordures ménagères. Ça a commencé à Pincé dans la Sarthe, et même des communes du Nord s’y mettent : Réduction des déchets : 30 foyers béthunois adoptent la «poule attitude»

Les poules pondent des oeufs

C’est une évidence, mais ça reste bien pratique. Deux poules pondent entre 300 et 400 oeufs par an, pendant 3 à 4 ans.

Ce qui est bien suffisant pour subvenir aux besoin d’une famille (crêpes, gâteaux, pâtisseries) voire même d’en proposer aux voisins.

De là à dire que c’est un investissement rentable, pas forcément (et ici c’est un cadeau, la question ne se pose pas !), mais ça évite d’acheter des choses que l’on produit désormais chez soi.

Le bio, c’est bon

Que les idéologues de l’agriculture biologique ne crient pas victoire trop vite, je ne suis pas converti (et encore moins convaincu) au “Tout Bio”. Ceci étant dit, pour avoir profité de produits de la ferme étant plus jeune, et encore aujourd’hui (oeufs bien sur, mais aussi pommes, légumes, fruits, allez sur le site de La cueillette du Tronquoy pour en savoir plus) , il est évident que les oeufs de poules locales sont bien meilleurs que tout ce que l’on peut trouver en supermarché.

Alors autant joindre l’utile à l’agréable !

En plus de tout cela, nos deux cocottes nous “forceront” à nous rendre au fond du jardin tous les jours et donc d’en profiter un peu plus que nous ne le faisions actuellement.

Ça fait pas mal de bonnes raisons non ?

Et vous, vous voyez-vous avec des poules en ville dans votre jardin ? Ou peut-être en avez-vous déjà ?