Troisième article de notre série autour de Google Analytics, sur le paramétrage de votre compte Google Analytics, pour gagner du temps dans l’analyse des données, et analyser des données fiables.

header-google-analytics-parametrages-importants

 

Pour bien suivre, il est important que vous ayez pris connaissance des deux premiers articles, ou a minima du tout premier. Car nous allons entrer dans le détail (un peu technique) mais important pour que vos rapports soient fiables et durables. Si vous ne savez toujours pas ce que veut dire “Google Analytics”, rembobinez un peu et revenez ici après 😉

Comment fonctionne Google Analytics

Afin de comprendre pourquoi le paramétrage de Google Analytics est si important, et en quoi il peut influencer fortement vos données, regardons rapidement comment fonctionne Google Analytics. J’aurais pu commencer mon premier propos par cela, mais c’est finalement le bon moment d’aborder le sujet.

En effet, Google Analytics procède en 4 étapes pour récolter et vous afficher les données des utilisateurs de vos dispositifs digitaux :

Les 4 étapes de Google analytics

Les 4 étapes du parcours des données dans Google analytics (source)

  1. Collection
    C’est ce que nous avons vu (rapidement) dans le premier article, avec notamment l’implémentation du code de tracking.
    Il s’agit de la première étape : la récolte de données brutes (qu’en tant que telles, vous auriez du mal à utiliser).
  2. Configuration
    C’est en partie ce que nous allons voir ici. Elle est intimement liée à la suivante.
  3. Processing
    Cette étape consiste en fait à vous faire prendre conscience que les données brutes récoltées sont retravaillées (et donc modifiées) en fonction de la configuration de vos rapports (d’où l’importance de cette configuration), afin de donner du sens est extrait de ces données, pour vous être restituées de manière intelligible.
  4. Reporting
    C’est la partie visible de l’iceberg : l’interface de Google Analytics qui vous restitue vos données (sujet du prochain article).

Compte, propriété et vue : la structure des comptes Google Analytics

Pour bien comprendre les réglages et surtout pouvoir les reproduire, il est important de visualiser la structure d’un compte Google Analytics. Celle-ci est relativement simple, mais pas complètement intuitive.

Structure des comptes Google Analytcs pour Tablette-Tactile.net

Structure des comptes Google Analytcs pour Tablette-Tactile.net

Le compte

Le niveau le plus haut correspond au “Compte”. C’est de cela que nous parlions quand je vous conseillais de Séparer vos comptes. La règle à retenir : un site = un compte.

Un login Google (votre adresse Gmail ou Google App for Work) ne peut avoir accès qu’à un maximum de 100 comptes différents (en tant que propriétaire, ou simple collaborateur). Ce qui est déjà franchement énorme.

La propriété

C’est le niveau intermédiaire, qui sur le fond n’est pas si utile que ça (à mon sens, ça aurait pu être regroupé avec le compte). Retenez que c’est dans la propriété que vous allez configurer pour toutes vos vues les associations avec les autres produits Google (notamment Adsense et Adwords), et qu’elle permet de regrouper dans un même compte des données hétérogènes (un site et une application mobile par exemple).

Vous êtes limités à 50 propriétés par compte.

La vue

C’est la vue qui contient vos données, une fois les 4 étapes décrites plus haut finalisées. Cela signifie donc que vos données sont stockées en lecture seule : sauf dans le cas d’import de donnée, il n’est pas possible de :

  • rajouter des données dans le passé
  • modifier des données passées
  • récupérées des données non récoltées dans le passé (bloquées par un filtre par exemple)

Cet aspect est très important, car si vous n’avez pas bien fait le paramétrage (et que par exemple, les données de vos sous domaines ne remontent pas correctement, vous ne pourrez plus corriger ce qui est déjà stocké dans Google Analytics).

Vous êtes limités à 25 vues par propriété.

Note importante : Nous n’allons pas parcourir l’intégralité des réglages de Google Analytics. Tout d’abord parce que ça serait particulièrement fastidieux, mais surtout parce qu’il y a déjà une très bonne documentation à l’Analytics Academy.

Les réglages du compte

Les “paramètres du compte”

Cette section des paramétrages n’a pas beaucoup d’importance, à part le tout premier réglage. Cela concerne le partage de données avec d’autres outils Google comme Adwords, Adsense et compagnie, afin d’agréger une partie des données utiles au sein de Google Analytics.

A mon sens, vous pouvez décocher les autres réglages :

  • l’analyse comparative vous donne un (petit) indicateur sur ce que les sites de votre secteur d’activité ont comme performance, mais vu que c’est du déclaratif et en général mal rempli, ça n’a que très peu de valeur.
  • Assistance Technique & Account Specialists, autorise le partage de vos données en cas de demande de votre part, ou sur proposition de Google, afin en théorie de vous aider.
Le partage de vos données Google Analytics

Le partage de vos données Google Analytics

A titre d’information, c’est un “partage” qui n’est pas présent sur cette page, mais dans les conditions d’utilisation de Google Analytics qui fait que la CNIL n’aime pas Google Analytics :

La gestion des utilisateurs

Je ne vais pas m’étendre sur ce paramètre : il est assez clair de lui-même. Petite préconisation : prenez le temps de demander un compte à chaque utilisateur qui doit accéder à vos statistiques, et ne partagez jamais un compte, a fortiori un compte “Administrateur”. Le jour où un de vos collaborateur quitte votre agence/entreprise, vous serez bien content de pouvoir lui retirer les droits, juste à lui, plutôt que d’embêter tout le monde avec un changement de mot de passe franchement pas sécurisé.

L’historique des modifications

C’est lié au point suivant, mais l’intérêt d’avoir des compte utilisateurs ayant des droits spécifiques sur les différentes rubriques de votre Google Analytics, c’est précisément de savoir qui y fait quoi : Google historise désormais l’ensemble des modifications de paramétrages sur le compte.

Les réglages des propriétés

En théorie, vous n’êtes pas censé créer des dizaines de propriétés. Une structure saine de compte pour un seul site sans application mobile est : Un compte + 1 propriété + plusieurs vues (nous le verrons après).

Les “paramètres de la propriété”

Les analyses démographiques et de centres d’intérêts

Âge et sexe

Âge et sexe

Ce paramètre vous permet d’activer la visualisation du sexe, de l’âge et des centres d’intérêts de vos internautes.

A titre d’information, pour vous restituer ce type de donnée, Google croise les profils de vos internautes avec ses bases publicitaires, et plus particulièrement celles de Doubleclick. Vous comprendrez que la CNIL n’aime pas vraiment ce type de fonctionnalité, et que dans ce cas, vous êtes également obligés de préciser sur votre bandeau que les cookies déposés sur le site sont présents non seulement à des fins d’analyse, mais également à des fins publicitaires.

Association de Google Analytics avec les autres produits Google

C’est une partie important de vos paramètres à prendre en compte surtout si vous faites de la publicité sur votre site avec Adsense, si vous achetez de la publicité sur Adwords ou sur DoubleClick.

Si vous ne faites ni l’un ni l’autre, associez tout de même la Google Search Console (afin que vos données SEO remontent un peu dans Google Analytics tout de même).

De la même manière, si vous publiez une application mobile pour votre site, pensez à associer le Google Play Store (toujours au même endroit).

Volume d'appels pour la propriété

Volume d’appels pour la propriété

Autres réglages et informations

Dans les quelques éléments importants – surtout si vous avez un gros site – pensez à regarder de temps en temps les Volumes d’appels pour la propriété.

En effet, la version gratuite de Google Analytics est (théoriquement) limitée à 10 millions d’appels (hits) par mois. Sur l’exemple ci-contre, la propriété en a reçu 1 264 764, on est donc à un peu moins de 10% du plafond. Tout va bien.

Qu’est-ce qu’un appel / hit ?
Un appel (ou hit) est un ensemble de données envoyé à Google Analytics en une seule fois. Par exemple :
– Une page vue
– Un événement (téléchargement de document, clic sur un lien sortant, etc.)
– Une transaction e-commerce

Les réglages des vues

Note importante : Tous les réglages des vues (et des propriétés) que nous allons voir n’impliquent jamais une rétroactivité. En effet, comme nous l’avons vu plus haut, les données ne sont processées qu’une seule fois, et une fois stockées ne sont (presque) plus modifiées. Ainsi, si vous changez un réglage, appliquez un nouveau filtre, créez une nouvelle vue ou propriété, cela ne modifiera pas l’historique de votre compte mais seulement l’avenir.
C’est suffisamment important pour être noté 😉

Paramètres principaux

S’il faut vous attarder uniquement sur un seul paramètre de la vue (en plus des focus que nous allons voir ci-après), activez la recherche sur votre site (si votre site possède un moteur de recherche).

C’est très simple à faire, mais beaucoup de le font pas. Il suffit d’indiquer à Google de suivre la recherche, et le ou les paramètre(s) d’URL qui contiennent les mots recherchés. Par exemple, pour un site WordPress, il vous suffit de mettre la lettre “s” (car les URL de recherche WordPress sont de la forme :  votresite.fr?s=votre%20%recherche. Et vous n’imaginez pas tout ce qu’on apprend sur les internautes d’un site quand on regarde ce qu’ils recherchent dans le moteur de recherche de votre site.

Le suivi de la recherche sur le site

Le suivi de la recherche sur le site

Les objectifs

Configuration objectif Google Analytics

Configuration objectif Google Analytics

Les objectifs sont un élément très (très) pratique de Google Analytics, surtout pour une lecture rapide de la performance de votre site. En fonction, cela pourra être un abonnement à la newsletter, le téléchargement d’un document, une commande passée en ligne, un formulaire de demande de devis envoyé, etc.

Tous ses éléments se paramètrent au niveau de la vue (et doivent donc être dupliqués si vous multipliez les vues).

Google Analytics vous propose un certain nombre d’objectifs “pré configurés”, mais qui ne font pas franchement gagner du temps, et je préfère en général définir des objectifs “Personnalisés”.

Ils peuvent être de 4 types :

  • Destination :
    Pour cela, il faut que les internautes atteignent une page spécifique pour que l’objectif soit comptabilisé.
    Astuce : pensez à mettre en place des pages de confirmation après une action importante (abonnement, formulaire de contact, etc.) Cela facilite grandement le paramétrage des objectifs
  • Durée : je ne m’en suis jamais servi (surtout que les durées dans Google Analytics sont à prendre avec des pincettes, mais c’est l’objet d’un prochain article)
  • Pages par session :  cela peut avoir un sens pour mesurer l’engagement dans un site, particulièrement pour un site media qui a en général un taux de rebond important, et qui doit donc identifier s’il arrive à améliorer le comportement de ses internautes.
  • Evénement : c’est avec l’objectif “Destination” le plus utile. Par contre il faut pour cela que votre tracking spécifique (voir le premier article) soit suffisamment clair et bien fait. Si vous avez simplement mis le code de suivi Google Analytics par défaut dans les pages de votre site, vous ne pourrez pas utiliser ce type d’objectif.

Note importante :
Les objectifs ne sont comptabilisés qu’une seule fois par session pour un même utilisateur. Ainsi, si vous avez 2 formulaires de demandes de devis qui aboutissent sur la même adresse de destination, et qu’un même utilisateur les remplisse tous les deux dans la même session, un seul objectif sera comptabilisé par Google Analytics (d’où l’intérêt d’avoir des pages de confirmation distinctes et explicites).

Le regroupement de contenu

Encore un réglage trop peu utilisé, et qui vous en apprend beaucoup sur les utilisateurs d’un site (surtout quand vous avez une audience importante et que vous êtes un peu perdus pour l’utiliser).

Le principe est de créer des “Groupes de contenu” (basé soit par du code spécifique, soit par des noms/adresses de pages).

Voici un exemple où cela vous sera utile :

Vous possédez un site e-commerce de vente de robes (www.mesrobes.fr/robes), et un blog “mode et shopping” (www.mesrobes.fr/blog).

Créer un groupe de contenu “Robes à vendre” pour toutes les pages produit (ici “/robes/*”) et un second qui s’appelle “Blog” pour les pages du blog (ici “/blog/*”) vous permettra en un clin d’œil dans l’interface de comprendre si les internautes qui visitent votre blog se rendent ensuite dans l’espace “produit” ou non (et donc de mieux suivre les parcours clients pour améliorer la performance de votre site).

Les filtres

Les filtres sont très importants également dans Google Analytics. Ils interviennent dans la brique orange “Processing” du schéma vu plus haut.

A quoi servent les filtres ? 

A rendre vos données plus lisibles dans l’interface, pour aller plus vite dans l’analyse, ou à supprimer des données qui polluent vos rapports, par exemple :

  • Supprimer les visites de vos collaborateurs :
    On a vu une autre méthode que les filtres dans le premier article, mais si vous êtes 3 dans une boite qui a 15 visites par jour sur son site, ou 10’000 dans une boite qui en a 15’000, vous imaginez bien que dans les 2 cas, les statistiques de votre site seront faussées si vous n’excluez pas vos collaborateurs (et ça se fait très bien avec un filtre par adresse IP)
  • Réécrire certaines adresses pour les rendre plus lisibles
    • Si vous avez des majuscules et des minuscules dans vos adresses (vous ne devriez pas… mais) pour Google Analytics ce sont 2 pages différentes.
    • Si vous avez des adresses avec des paramètres illisibles (vous ne devriez pas… mais), par exemple :
      http://www.fnac.com/Adherents-10Euro-en-cheque-cadeau-tous-les-100Euro-d-achat/shi261402/w-4#int=S:Promos (très) Fnac : jusqu’à -50%|Home Géné|261402|NonApplicable|BL2|NonApplicable
    • si vous utilisez des sous domaines pilotés sur un même compte Google Analytics (vous pouvez, mais il faut absolument appliquer le filtre ci-après)

Le filtre de réécriture de noms de domaines

Ce filtre est INDISPENSABLE si vous utilisez des sous domaines. Reprenons l’exemple du site de mode, mais avec une autre adresse :

  • www.mesrobes.fr pour la partie e-commerce
  • blog.mesrobes.fr pour le blog.

Les deux parties sont bien distinctes, mais pour Google analytics, si vous ne lui dites rien, il ne verra (presque) pas la différence entre un internaute visitant les 2 adresses plus haut.

Grâce au filtre ci-après, elles apparaîtront correctement dans l’interface 🙂

Réécriture de nom de domaine

Réécriture de nom de domaine

Les paramètres du commerce électronique

Ça peut paraître bête, mais même avec les meilleurs plugins ou implémentations du monde, si vous n’activez pas cette petite option, Google Analytics ne tiendra pas compte des ventes faites en ligne. Bref, activez-le si vous faites de la vente en ligne 😉 (et implémentez les codes de suivi dans votre outil e-commerce sinon ça ne suffira pas !).

Activez les rapports de commerce électronique

Activez les rapports de commerce électronique

En synthèse: les bonnes pratiques pour les vues :

En général je crée systématiquement 3 vues, et vous devriez peut-être faire de même.

  • Une vue “Principale”, où vous appliquez vos filtres,
  • Une vue “pages d’erreur” (si besoin, pour ne pas polluer la principale),
  • Une vue “Données brutes – NE PAS TOUCHER”, sans aucun filtre, rien

Note importante :
J’en ai déjà parlé un peu plus haut, mais si vous faites n’importe quoi sur vos vues vous risquez de perdre vos données, ou de les rendre incohérentes (à l’avenir). Si vous avez peur de faire n’importe quoi : contactez-moi 😉

Sur ce, je vous laisse digérer tout ça, et je vous propose de nous retrouver bientôt pour un prochain article 😉

En attendant la suite, si vous avez aussi remarqué des erreurs grossières, n’hésitez pas à les lister en commentaire. Je répondrai également avec plaisir à vos éventuelles questions 🙂